Partagez sans modération !

Un cahier des charges pour vous. protéger

La rédaction d’un cahier des charges est une démarche contraignante et parfois compliquée. Elle est cependant souvent utile car elle impose d’une part de clarifier la notion de projet et d’autre part de communiquer autour du projet au sein de l’entreprise.

Au plus un cahier des charges est détaillé, au moins il y aura de portes ouvertes pour des incompréhensions, des erreurs et des débordements de budget par la suite. Par ailleurs, le degré de précision du cahier des charges pourra influencer la clause de propriété des droits d’auteur (sauf cession expresse et sous certaines conditions), en ce sens que s’il est très précis, le client peut faire valoir que le prestataire n’a pas apporté de contribution créative, et donc marquer l’œuvre de sa personnalité.

Cela peut paraître superflu dans votre cahier des charges, mais je vous conseille d’indiquer dedans les solutions que vous comptez mettre en place pour développer le trafic sur votre site. Aucun site Internet n’attire des visiteurs tout seul. On va utiliser différents leviers : SEO, SEA, Réseaux sociaux, Emailing, Affiliation, Etc. Indiquez donc dans votre CDC les sources de trafic que vous voulez mettre en place, ainsi que les ressources financières et humaines que vous y allouerez.

Un cahier des charges fonctionnel permet de définir les besoins, les tenants et les aboutissants d’un projet. Il est souvent demandé en amont de toute analyse technique. En d’autres termes, nous essayons dans ce type de guide de définir les besoins généraux, et de vérifier que ces besoins sont en accord entre ceux du client et les internautes qui viendraient utiliser le produit final.

Définition d’un cahier des charges fonctionnel.

Le cahier des charges peut être simplifié ou beaucoup plus élaboré. Il peut être accompagné de plusieurs documents, par exemple un « cahier de conception » qui guide l’esprit du projet à réaliser, afin de séparer les aspects conceptuels des aspects normatifs.

Si l’étude du projet est confiée au prestataire sur base d’un devis signé, et qu’il lui revient donc de livrer le cahier des charges, il y aura une incidence sur les droits de propriété intellectuelle liée au projet. Au niveau contractuel, on se référera davantage sur les instructions de départ du client et sur le devis pour voir si la prestation correspond à la mission. Sur le plan des droits de propriétés intellectuelles, le cahier des charges peut être considéré comme une œuvre protégeable s’il est original, c’est-à-dire qu’il reflète la personnalité de son/ses auteur(s). Vérifiez la clause de cession ou non des droits de propriété intellectuelle.

L’idéal, comme vous l’aurez compris, est de mixer les deux en un seul et même cahier des charges (dans la mesure de vos compétences techniques) : à savoir faire l’état des besoins de votre projet web, tout en donnant un maximum de spécifications techniques. Ce document servira ensuite de référentiel à tous les intervenants comme le client (maîtrise d’ouvrage) ou le prestataire (maîtrise d’oeuvre).

Le cahier des charges formalise les besoins dans le cas d’un projet de site web, d’intranet ou d’application mobile. Il présente le contexte, les objectifs à atteindre, le niveau de qualité, les contraintes et le périmètre du projet. Il fixe la collaboration entre les différents acteurs. Le cahier des charges définit également les modalités financières et les aspects juridiques.

Bref, le principal porteur du projet de création de site doit nécessairement être le premier contributeur du cahier des charges même si ce n’est pas lui qui se consacre à sa rédaction. Dans le cadre d’un projet d’entreprise, tous les services concernés doivent être impliqués au moins de façon consultative. Le rédacteur enfin devra idéalement être quelqu’un de méthodique, capable d’organiser de façon structurée et lisible une multitude de détails sur tous les aspects du projet. Si besoin, il est même possible de sous-traiter la rédaction du cahier des charges de votre sit

Le cahier des charges formalise les besoins dans le cas d’un projet de site web, d’intranet ou d’application mobile. Il présente le contexte, les objectifs à atteindre, le niveau de qualité, les contraintes et le périmètre du projet. Il fixe la collaboration entre les différents acteurs. Le cahier des charges définit également les modalités financières et les aspects juridiques.

Si le projet a des contraintes spécifiques, il ne faut pas hésiter à les mettre en avant le plus tôt possible. Par exemple, cela peut être la connexion à la base de données client déjà existante en magasin du client. Si vous en avez, indiquez-les car elles peuvent avoir un impact sur le développement de votre projet.

Un cahier des charges pour expliquer

Le rôle du cahier des charges c’est d’expliquer comment fonctionnent les différents éléments du site ou de l’application à produire et selon quelles contraintes. En revanche, il ne doit pas présenter comment les réaliser techniquement : c’est le rôle des développeurs qui interpréteront votre document.

Si l’étude du projet est réalisée par le client lui-même et que c’est lui qui fournit le cahier des charges, le devis du prestataire sera basé sur celui-ci. Le cahier des charges aura valeur contractuelle à condition qu’il soit contresigné par les deux parties ou qu’il y soit fait référence dans le contrat qui sera signé avec le prestataire ultérieurement. Dans les autres cas, le cahier des charges servira de document de référence grâce auquel le client et le prestataire pourront identifier un manquement et revendiquer son exécution ou, le cas échéant, prouver qu’un besoin n’a pas été exprimé et qu’il donne lieu à un supplément de prix.

Le contexte: présentation du cadre du projet, des besoins, des cibles, des objectifs, du marché et de la concurrence, de l’historique du projet, des contraintes et des risques, des indicateurs de succès ; en cas d’évolution, présentation des forces et faiblesses de l’existant.

Souvent rédigé au moment de la validation du projet, le cahier des charges technique se focalise sur les exigences et contraintes techniques du produit. Il reprend généralement l’environnement technique (procédure, backups), les langages et outils à utiliser ainsi que leurs versions respectives, la faisabilité du projet, les contraintes sécuritaires. Le cahier des charges technique prend également en compte les contraintes économiques, environnementales, matérielles et industrielles.

Le cahier des charges formalise les besoins dans le cas d’un projet de site web, d’intranet ou d’application mobile. Il présente le contexte, les objectifs à atteindre, le niveau de qualité, les contraintes et le périmètre du projet. Il fixe la collaboration entre les différents acteurs. Le cahier des charges définit également les modalités financières et les aspects juridiques.

Il est tentant d’essayer d’expliquer comment on réalisera cette fonctionnalité et on se pliera à cette contrainte. Cependant, c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Dans le cahier des charges, vous ne devez pas apporter de solutions de conception, mais uniquement expliquer clairement le rôle de l’application en question. Par ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus sur la question, consultez cet article sur l’excellent blog. d’Orbiteo.

Un cahier des charges comme document contractuel

Le cahier des charges (CDC) est un document contractuel à respecter lors d’un projet. Le cahier des charges permet au maître d’ouvrage de faire savoir au maître d’oeuvre ce qu’il attend de lui lors de la réalisation du projet, entraînant des pénalités en cas de non-respect. Il décrit précisément les besoins auxquels le prestataire ou le soumissionnaire doit répondre, et organise la relation entre les différents acteurs tout au long du projet.

En mettant à plat non seulement le contenu du projet, mais aussi ses modalités d’exécution, le cahier des charges prévient toute une série d’incompréhensions, de non dits, de dérapages, voire de conflits ouverts, avec possibles conséquences financières, entre le commanditaire du projet et les prestataires internes ou externes. Vous pouvez également consultez le générateur de cahier des charges proposés par le site francais gratuitement.

Le cahier des charges est un document formel indispensable pour sélectionner et travailler en bonne intelligence avec le prestataire en charge du développement de votre site internet. C’est sur la base de ce document que les différentes agences et/ou freelances sollicités vous soumettront des devis plus ou moins détaillés qui vous permettront de sélectionner le prestataire le plus adapté.

Avez-vous fait réaliser des maquettes graphiques pour décrire l’organisation des principales pages de votre site web ? Ce n’est pas obligatoire, notamment si vous voulez laisser beaucoup de liberté à votre prestataire. Mais si vous avez une idée précise de ce que vous attendez, il est peut-être temps de vous initier à l’utilisation d’un logiciel de mockup pour réaliser vos maquettes.

 

0 CommentairesFermer les commentaires

Leave a comment

shares